Qu'est-ce que la psychanalyse?

Qu'est-ce que la psychanalyse?

Partage Facebook

cliquez sur les images pour les agrandir

La psychanalyse, plus personne ne l'ignore aujourd'hui, est un moyen d'investigation du psychisme humain.

 

La psychanalyse, née à la fin du XIXè siècle, est issue des réflexions et du génie du travail scientifique de Sigmund Freudet surtout de la parole de quelques-unes de ses patientes. Il fut confronté pour la première fois aux phénomènes inconscients en pratiquant l'hypnose. Il abandonna rapidement cette méthode de traitement car ces effets à long terme étaient trop peu satisfaisants. Il se mit alors à écouter ses patients, dans un cadre bien précis, celui de la cure psychanalytique. C'est alors qu'il découvrit les effets psychothérapeutiques du discours du malade sur ses symptômes, psychiques ou corporels. Une nouvelle discipline vit alors le jour, la psychanalyse, plaçant au cœur du dispositif de soin le patient, sa parole et la relation transférentielle patient-psychanalyste.

 

Freud définit la psychanalyse à la fois comme : 

- un procédé d'investigation des processus psychiques, qui autrement sont à peine accessibles ; 

- une méthode de traitement des troubles névrotiques, qui se fonde sur cette investigation (la cure psychanalytique) ; 

- une série de conceptions psychologiques acquises par ce moyen, et qui fusionnent en une discipline nouvelle.

 

La psychanalyse est fondée sur l'exploration de l'inconscient à l'aide de l'association libre (dire ce qui vient à l'esprit, sans jugement ni censure). Son principe d'action est la levée des refoulements pathogènes.


La psychanalyse connut un essor d'autant plus grand, quelques années plus tard, grâce à Jacques Lacan.

Tantôt adorée, tantôt critiquée, elle suscite, depuis toujours, fantasmes et polémiques. Quoi qu'il en soit, la psychanalyse, depuis plus d'un siècle, donne la possibilité à ceux qui le désirent de se réconcilier avec eux-mêmes et de s'inscrire autrement dans leur existence. Autrement que par la voie du symptome qui fait souffrir. 

La psychanalyse s'interroge sur les particularités qui caractérisent l'être humain: son intelligence, sa sensibilité, sa personnalité, sa parole. Car l'Homme est avant tout un être parlant. La psychanalyse met particulièrement l'accent sur le discours de l'inconscient (ce qui s'exprime sans que nous en rendions compte consciemment). 

 

Cet inconscient est repérable dans le langage, la manière de parler, les lapsus, les actes manqués, les rêves, les fantasmes, les oublis, la répétition de conflits et d’échecs (conjugaux, familiaux, professionnels), mais aussi dans toutes nos « psychosomatisations » (maux de têtes, allergies, vertiges, problèmes digestifs, cardiaques, hormonaux...), et tous nos symptômes tels que la dépression, les troubles du comportements alimentaires, les addictions, les « tocs », les troubles anxieux et autres phobies...etc.

 

C'est en apprenant à entendre son propre discours, que le psychanalysant découvre peu à peu cette part obscure de lui-même, cette force incontrôlable qui le fait souffrir.

En entamant une psychothérapie, voire une psychanalyse, l'individu choisit de ne plus être la « victime » malheureuse de ce quelque chose souvent qualifié à tort de « destin », de « malchance ».
Ce travail d'investigation ne peut se faire seul car il n'y a pas d'accès direct à l'inconscient. C'est donc grâce à la pertinence et à la rigueur de sa discipline que le psychanalyste permettra de contourner cet écueil, permettant au psychanalysant de découvrir les fondements de sa structure psychique et des « troubles » qui en découlent.

 

La psychanalyse est de nos jours encore l'approche la plus approfondie du soin psychique. C'est par ce dispositif de la cure psychanalytique, et celui-là seulement, que le psychanalysant pourra laisser parler son inconscient, comprendre l'origine de ses souffrances et résoudre réellement les conflits internes jusque-là encore jamais exprimés. En donnant du sens et une voix à ses pensées et désirs inconscients, le psychanalysant (celui qui fait une psychanalyse) parviendra à s'accepter soi-même, et accepter la vie avec tout ce qu'elle a d'incontrôlable, d’insaisissable, d'imprévu.

La psychanalyse est un voyage, nécessairement tempétueux, car s'y découvre ce qu’on avait toujours voulu gardé inavoué. Il faut du courage et du désir décidé pour venir entreprendre ce travail sur soi, et c’est à ce prix seulement que l’être venu parlé ses souffrances trouvera la sortie de sa cure et un apaisement véritable. Qu'importent les chemins que peut prendre la cure, celle-ci tourne toujours autour d'une question : le désir du psychanalysant. Là est l'objet de la psychanalyse.

 

La psychanalyse nous apprend à être plus souple, plus serein, plus heureux.

 

La psychanalyse est une discipline d'une grande exigence. Elle suppose, pour tout praticien qui souhaite assumer la position de psychanalyste, une formation théorique et clinique rigoureuse et d'avoir soi-même traversé sa propre psychanalyse. Les conditions d'accessibilité à la position de psychanalyste s'effectuent dans une école de psychanalyse, selon les modalités en vigueur. 

Ce produit vous intéresse ?

Contactez-nous :

  • Par téléphone : 04 00 00 00 00
  • Par email : contact@juliemortimore.fr
Retour Contactez-nous