Le psychanalyste et les autres « psy »

Le psychanalyste et les autres « psy »

Partage Facebook

cliquez sur les images pour les agrandir

Le psychanalyste

 

Se former à la psychanalyse suppose tout d'abord de poursuivre une psychanalyse, avec un psychanalyste digne de ce nom, et de suivre une formation théorique et clinique exigente où il sera question d'étudier les théories psychanalytiques et les disciplines qui s’y rapportent. Par ailleurs, se former à la psychanalyse suppose également l’exercice de la clinique car le praticien apprend avant tout des patients qui viennet le consulter. L'acquisition d'un diplôme (celui de psychologue ou psychiatre) est nécessaire mais pas suffisante pour indiquer que la position de clinicien est assurée. Pour cela, il faut recevoir des patients. Si une relation thérapeutique s'installe avec une personne en souffrance, le clinicien sera, dans un premier temps, en position de psychothérapeute. C’est dans un second temps que la psychanalyse pourra s’engager. A ce moment là, le patient devient psychanalysant et le psychothérapeute, supposé-psychanalyste.

Si le psychanalysant trouve la sortie de sa psychanalyse, il deviendra sujet et le supposé-psychanalyste, psychanalyste, au moins de cette cure. Ainsi, au sein du RPH, le clinicien devient psychanalyste lorsqu'au moins un de ses psychanalysants a traversé avec succès sa psychanalyse.

  

Être psychothérapeute-psychanalyste ne s'arrête cependant pas à ces exigences. Tout au long de son parcours de clinicien, il sera demandé au psychothérapeute-psychanalyste de faire des supervisions (dispositif de transmission et de questionnement), permettant à un psychanalyste de rencontrer un autre psychanalyste plus expérimenté que lui, pour lui parler de sa pratique et de rester dans un contexte de formation continue, de travail de recherche, et de productions.

 

Bien entendu, les intérêts du psychanalyste ne se limitent pas à sa discipline. Sa pratique s'enrichit des apports de nombreuses disciplines, telles les sciences de l'homme et de la société, les sciences de la vie, et les arts.

 

Le psychologue

 

Il détient un titre universitaire (Master 2 de psychologie), ce qui suppose qu'il a passé 5 années à la faculté. Il existe différentes orientations possibles pour le psychologue à venir. Celui qui souhaite prendre en charge des personnes en souffrance s'orientera vers la psychologie clinique où il sera sensibilisé au fonctionnement du psychisme humain, à ses pathologies, ainsi qu'aux différentes sortes de psychothérapie qui existent.  

 

Cependant la formation reste essentiellement théorique et le psychologue clinicien, une fois son diplôme obtenu, n'est ni psychothérapeute ni psychanalyste. Il doit continuer à se former pour pouvoir assumer ces positions.

 

Le psychothérapeute

 

Devenir psychothérapeute nécessite une formation post-universitaire. Aujourd'hui réglementé, bien que controversé, le titre de psychothérapeute est permis pour les psychologues et médecins ayant respecté certaines conditions (une formation théorique et clinique suffisante, avoir suivi une psychothérapie personnelle etc.). Cependant, le psychothérapeute est davantage une position transférentielle qu'un titre. Le psychothérapeute est la personne à laquelle un patient attribue un savoir sur lui-même et qu'il vient chercher auprès de lui.

 

Le psychothérapeute va suivre le patient tout au long de sa psychothérapie, laquelle est une méthode pour aider l’individu à résoudre ses problèmes. Comme il existe de nombreux types de psychothérapie, il existe également différents psychothérapeutes. Ainsi, les pratiques et approches peuvent différer d’un psychothérapeute à l’autre. Cette diversité dans les approches doit être bien connue du patient, afin que lui même se dirige vers le spécialiste qui lui correspond et qu'il puisse s'investir pleinement dans sa démarche.

  

Le psychiatre

  

Le psychiatre est un médecin qui a opté, lors de son cursus de formation de médecine, pour la branche médicale de la psychiatrie. Cette spécialisation vise à lui donner des connaissances sur les maladies mentales et sur les traitements chimiques appropriés. Une fois diplômé, le psychiatre peut prescrire des médicaments aux patients afin de le soulager, sans pour autant le soigner. Pour cela, il orientera ses patients vers un psychothérapeute ou un psychanalyste. Le psychiatre n’est pas formé à la psychothérapie ni à la psychanalyse dans le cadre de son cursus. De même que le psychologue, le psychiatre peut se former à la psychanalyse et à la psychothérapie dans une école spécialisée qui lui permettra d’occuper la position de psychothérapeute et de psychanalyste.

 

Ce produit vous intéresse ?

Contactez-nous :

  • Par téléphone : 04 00 00 00 00
  • Par email : contact@juliemortimore.fr
Retour Contactez-nous