Consulter un psychothérapeute-psychanalyste pour soigner des troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Consulter un psychothérapeute-psychanalyste pour soigner des troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Partage Facebook

cliquez sur les images pour les agrandir

Un élément psychique conflictuel, d'abord écarté de la conscience par un processus de défense, peut rester « actif » et revenir via des substituts faire intrusion dans la conscience. Les obsessions constituent de telles intrusions à partir d'éléments refoulés. Une obsession étant elle-même conflictuelle, l'individu peut tenter de l'annuler aussitôt un acte ou une pensée compulsive. Mais le conflit n'étant pas élaboré en raison de cette annulation défensive, de nouvelles intrusions obsessionnelles peuvent alors se produire, suscitant de nouvelles compulsions, d'où un cercle vicieux définissant un syndrome obsessionnel-compulsif.

Les troubles obsessionnels-compulsifs montrent ainsi parfaitement comment un conflit psychique peut induire des défenses qui finissent par enfermer le sujet dans une répétition pathologique.

 

Seule une psychothérapie ou une psychanalyse pourra permettre d'élaborer ce conflit interne au sujet afin d'y mettre fin.

 

Les obsessions sont en principe liées à des conflits entre fantasmes et interdits, que la cure psychanalytique viendra révéler.

 

Les obsessions

 

Ce sont des représentations intrusives qui assiègent la conscience, pénibles et absurdes pour l'individu, d'autant qu'il reconnaît qu'elles sont le produit de son propre psychisme. Trois sortes d'obsessions sont distinguées :

 

- les obsessions idéatives : pensées ou images qui s'imposent à l'esprit (doutes interminables, images obscènes etc.)

 

- les obsessions impulsives : associées à la crainte de perdre le contrôle de soi en commettant un acte obscène ou agressif (agresser son enfant, se jeter par la fenêtre). L'acte n'est jamais réalisé, il s'agit d'une authentique obsession.

 

- les obsessions phobiques : liées au représentations de certains objets menaçants : couteaux, verres, microbes... A la différence des phobies, ces objets ne sont pas présents dans des situations extérieures concrètes : seule la pensée de ces objets suscite l'angoisse.

 

Les compulsions

 

Elles se définissent comme des comportements ou actes mentaux que l'individu se sent contraint d'effectuer en réponse à une obsession pour la neutraliser. Les compulsions prennent typiquement la forme de tâches de contrôle que l'individu doit réaliser selon une procédure rigide et de plus en plus complexe, chaque tentative de contrôle devant être à son tour contrôlée (vérification sans fin de la fermeture de gaz, fermeture sans fin d'une porte etc.).

 

Un rituel est une procédure compulsive stéréotypée exécutée de façon quasi magique (rituel de lavage). L'individu a conscience du caractère absurde des compulsions : il tente de leur résister (lutte anxieuse) mais finit toujours par céder. Un trouble obsessionnel-compulsif peut être en envahissant au point d'avoir un retentissement social majeur, devenant une véritable torture mentale pour l'individu et son entourage.

 

Face à ces terribles souffrances, l'individu pourra venir consulter un psychologue et psychothérapeute qui l'aidera à comprendre la racine de son mal et à s'en libérer grâce à une psychothérapie ou une psychanalyse

 

Si vous souffrez d'un trouble compulsif et que vous souhaitez y remédier, venez rencontrer une psychothérapeute située dans le 10e arrondissement de Paris.

 

 

Ce produit vous intéresse ?

Contactez-nous :

  • Par téléphone : 04 00 00 00 00
  • Par email : contact@juliemortimore.fr
Retour Contactez-nous